menu
Menu
account_box
Catégories
Contact
email Send us a message

Nous contacter

phone Par téléphone

+33 (0)1 42 25 12 79
Mar. - Sam., de 14h à 19h
+33 (0)6 60 62 61 90
Tous les jours, de 9h à 19h

email par Email

Plans & Adresses: contact@marcmaison.com

share Let's get social

Langue
Et aussi...
Ma sélection
(0 Objets)

Style Louis XVI / Ref.13316

Plaque aux licornes aux armes de Louis Le Peletier de Rosanbo, XXe siècle

Dimensions
Largeur : 77cm
Hauteur: 93cm
Profondeur : 5cm

Époque et provenance:
XXe siècle.

Importante plaque de cheminée en fonte de fer de style Louis XVI surmoulée d'après un modèle original réalisé dans la seconde moitié du XVIIIème siècle.
Celle-ci comporte un décor d'armoiries dont le blasonnement est le suivant : d'azur, à la croix pattée alésée d'argent, chargée d'un chevron de gueules, accosté de deux molettes de sable et accompagné en pointe d'une rose d'or. Ces armoiries sont celles de la famille Le Peletier à laquelle appartiennent plusieurs branches.
Deux licornes affrontées soutiennent le blason (voir notre article consacré à l'iconographie de la licorne) qui est surmonté d'une couronne de marquis et d'un mortier, symbole des présidents de Parlements. Cette dernière indication laisse penser qu'il s'agit ici des armes personnelles de Louis le Peletier, Marquis de Rosanbo.
Louis Le Peletier de Rosanbo (1747 - 1794) fut président à mortier du Parlement de Paris à partir de 1765 ainsi que Franc-Maçon ce qui lui permit de d’assister en tant que visiteur à l’allumage des feux de la loge parisienne « La Candeur » le 22 octobre 1775. Défenseur de Louis XVI, il fut guillotiné à Paris avec sa femme Antoinette de Lamoignon de Malesherbes et son beau-père Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes le 3 floréal an II (le 22 avril 1794).
Son hôtel particulier, construit en 1780 par l’architecte Nicolas-Chaude Girardin (1749 - 1786) est encore visible au 62-64 rue René-Boulanger dans le 10e arrondissement de Paris. Il est cité dans les Mémoires d’outre-tombe de Chateaubriand.

Le musée Carnavalet conserve d'ailleurs une plaque de cheminée très similaire à la nôtre, aux armes de Michel Le Peletier de Souzy (ancêtre de Louis Le Peletier de Rosanbo) et de son épouse, Madeleine Guérin des Forts. Les armoiries y sont également soutenues par un couple de licornes affrontées et la plaque porte la date de 1688.

Prix: sur demande

Merci de nous contacter pour plus d'informations.
Demander le prix