menu
Menu
account_box
Catégories
Contact
email Send us a message

Nous contacter

phone Par téléphone

+33 (0)1 42 25 12 79
Mar. - Sam., de 14h à 19h
+33 (0)6 60 62 61 90
Tous les jours, de 9h à 19h

email par Email

Plans & Adresses: contact@marcmaison.com

share Let's get social

Langue
Et aussi...
Ma sélection
(0 Objets)

Style Néo-Renaissance / Ref.12537

DUCEL d'après Germain PILON, Fontaine en fonte de fer «  Les Trois Grâces  »

Dimensions

Hauteur: 230cm
Diameter: 140cm

Époque et provenance:
France

Statut:
Bon état.

Notre fontaine en fonte de fer, réalisée dans la seconde moitié du XIXe siècle, reprend pour son pied le modèle de la sculpture «  Les trois Grâces  » aussi appelée monument du cœur d'Henri II, réalisée par le sculpteur Germain Pilon (1528 – 1590).
C'est au fondeur Jean-Jacques Ducel (1801 – 1877) que l'on doit la transformation de la sculpture de Germain Pilon, dans les années 1850, en fontaine par l'ajout d'un support au centre permettant de porter la vasque à la place de l'urne. La fonderie Ducel était spécialisée dans la fonte d'art, statues et vases, coulés à partir d'originaux de musée. Très appréciée à Paris au XIXe siècle, la renommée de la fonderie est due à ses nombreuses récompenses aux Expositions Universelles, dont une médaille d'honneur à celle de Londres en 1851 et une médaille de première classe à celle de Paris en 1855. En 1878, elle est rachetée par son concurrent principal, la fonderie du Val d'Osne qui a rassemblé les planches éditées par la fonderie Ducel après le rachat et les a surchargées de la mention «  Val d'Osne successeur de  ». Le modèle de notre fontaine a aussi été repris par l'architecte et fondeur Antoine Durenne à la fin du XIXe siècle. De nombreux autres modèles de notre fontaine de ville existent encore aujourd'hui, on peut notamment voir des modèles similaires à Fontainebleau, Guéret, Calais ou même Barcelone en Espagne, tandis que d'autres on été détruit mais sont visibles sur des images d'archives comme celles de Fismes ou de Roubaix.

Germain Pilon (1528 – 1590) était un des sculpteurs les plus importants de la Renaissance en France avec Jean Goujon (1510 – 1567). Il participa notamment à la réalisation des tombeaux des derniers Valois et réalisa les gisants d'Henri II et de Catherine de Médicis de la basilique Saint-Denis. Catherine de Médicis (1519 - 1589), lui commanda le monument des Trois Grâces pour servir de sépulture au cœur de son défunt mari, le roi Henri II (1519 - 1559).
Quant au soubassement triangulaire, il fut sculpté par l'italien Dominique Florentin (1506 - 1570) qui donna aussi le modèle de l'urne en bronze doré. Cette sculpture en marbre, aujourd'hui conservée au musée du Louvre, était à l'origine placée dans l'église du couvent des Célestins à Paris. Les religieux choqués par ces figures d'esprit païen s'empressèrent de les désigner comme les Vertus théologales.
La sculpture présente trois jeunes femmes, coiffées d'un chignon à la grecque, adossées vêtues à l'antique de tuniques légères. La manière dont leurs mains se joignent et les mouvements souples de leurs bras suggèrent qu'elles effectuent une ronde. Le thème des trois grâces, l'élégance mesurée des gestes, la sérénité de l'expression, la régularité des visages ainsi que les tuniques et la coiffure font référence à l'Antique. Néanmoins, la sculpture montre aussi l'appartenance de l'artiste au maniérisme par la manière dont les silhouettes sont élancées et le cou allongé, tout comme le drapé est profondément entaillé et les plis rendus par des arêtes coupantes. Comme dit précédemment, les trois jeunes femmes portent sur la sculpture originale une urne en bronze doré sur le dessus de leurs têtes. Or, sur notre fontaine cette urne disparaît pour laisser place à une vasque au contour mouvementé posée sur un support orné de volutes ajouté au centre de la ronde.

Prix: sur demande

Merci de nous contacter pour plus d'informations.
Demander le prix