menu
Menu
account_box
Catégories
Contact
email Send us a message

Nous contacter

phone Par téléphone

+33 (0)1 42 25 12 79
Mar. - Sam., de 14h à 19h
+33 (0)6 60 62 61 90
Tous les jours, de 9h à 19h

email par Email

Plans & Adresses: contact@marcmaison.com

share Let's get social

Langue
Et aussi...
Ma sélection
(0 Objets)

Style Autre / Ref.13311

Exceptionnel comptoir de magasin en chêne au décor représentant le commerce du cacao et du café, vers 1880

Dimensions
Largeur : 240cm
Hauteur: 100cm
Profondeur : 80cm

Époque et provenance:
XIXe siècle.

Ce meuble exceptionnel réalisé dans les années 1880 est une commande particulière pour un comptoir de magasin. Réalisé en chêne, il présente un très riche et original décor sculpté en relief plus ou moins important évoquant le commerce du cacao et du café.

La façade est rythmée par trois niches dans lesquelles figurent des sujets sculptés. Celle au centre, plus importante en terme de dimensions, est ornée de deux femmes en haut-relief habillées d’une tunique à l’antique, le regard tourné vers le spectateur. Placées devant un champs de cannes à sucre, elles sont assises sur des ballots de café et de chocolat marqués respectivement par les initiales D/R et IE/CE. Elles sont également représentées accompagnées d’un panier de cerises de café – mot employé pour désigner le grain non torréfié - et d’un autre débordant de cabosses de cacao qu’elles montrent chacune d’une main. Deux niches latérales, de moindre dimension, flanquent la niche principale. Se faisant miroir, elles sont habitées d’un singe grimpant à un palmier. Les panneaux latéraux sont quant à eux décorés d’une seule niche dans laquelle figure une composition d’éléments rappelant le voyage vers les pays producteurs. On peut notamment y voir devant un palmier, une voile de navire, des tonneaux, une ancre, une pagaie ainsi que des ballots de marchandise où figurent à nouveau des initiales, DL et DE.
Les angles de notre comptoir à pans coupés sont orné d’un trophée de cabosses de cacao sur lesquels on peut apercevoir les fèves, retenu par un ruban noué. Ils étaient très certainement tous les deux surmontés sur la corniche d’un mascaron en relief d’un homme indigène , mais seul celui de droite subsiste. Le reste de la corniche présente une belle frise en léger relief d’entrelacs de végétaux sur laquelle on peut reconnaître les fleurs du cafetier stylisées.

L’arrivée de ces boissons exotiques en Europe remonte aux premiers grands voyages de découvertes des navigateurs à la fin du XVe siècle. Face à une demande grandissante de chocolat, les Européens, et notamment l’armée espagnole, font des mésoaméricains leurs esclaves et exploitent de la main-d’œuvre africaine afin de réduire les coûts. La boisson est popularisée en France par Marie-Thérèse d’Autriche et son mari Louis XIV qui en démocratisent sa consommation à la cour de Versailles. Néanmoins, il faut attendre le début du XIXe siècle pour que les premières fabriques de chocolat voient le jour, notamment en Angleterre où Cadbury invente le premier chocolat noir à croquer dès 1821, puis 7 ans plus Van Houten invente la poudre de cacao. L’accélération de l’industrialisation durant cette période emmène le chocolat à devenir un produit de consommation courante sous toutes ses formes avant de vraiment prendre son essor à la fin du Second Empire.
Quant au café, la boisson connaît également un grand succès en Europe dès le XVIIe siècle après avoir été apporté par les marchands du XVIIe siècle des pays du Moyen-Orient. Pour cette raison, les colons européens décident d’introduire sa culture dans le nouveau monde qui devient par la suite la région principale de production de café, devant l’Afrique. Sous le règne de Louis XIV, on fabrique des moulins à café en fer, mais c'est à partir du XIXe siècle que les moulins à café pénètrent réellement de nombreux foyers, notamment les modèles de la société Peugeot frères dont le premier date de 1832
Durant cette période, l'offre insuffisante a stimulé l'usage de divers substituts au goût proche comme la racine de chicorée. Quant au cacao, on pouvait déjà rencontrer beaucoup de malfaçons  : cacaos de basse qualité, mélangé avec des farines, lentilles, pois, fèves, avec de la fécule de pomme de terre, des huiles…

Prix: sur demande

Merci de nous contacter pour plus d'informations.
Demander le prix