menu
Menu
account_box
Catégories
Contact
email Send us a message

Nous contacter

phone Par téléphone

+33 (0)1 42 25 12 79
Mar. - Sam., de 14h à 19h
+33 (0)6 60 62 61 90
Tous les jours, de 9h à 19h

email par Email

Plans & Adresses: contact@marcmaison.com

share Let's get social

Langue
Et aussi...
Ma sélection
(0 Objets)

Style Autre / Ref.12637

Félix Soulès, « Un Rêve » en marbre blanc de Carrare, vers 1894

Dimensions
Largeur : 57cm
Hauteur: 56cm
Profondeur : 36cm

Époque et provenance:
XIXe siècle.

Statut:
Bon état.

Cette sculpture en marbre blanc de Carrare a été réalisée à la fin du XIXe siècle par le sculpteur français Félix Soulès (1857 – 1904) et provient directement de l'atelier de l'artiste.
Félix Soulès est né Eauze dans le Gers en 1857. Il entre tout d'abord à l'école des Beaux-Arts de Toulouse puis à l'école des Beaux-Arts de Paris où il devient l'élève du sculpteur François Jouffroy (1806 - 1882) et plus tard du sculpteur Alexandre Falguière (1831 - 1900). Il fait ses débuts au Salon des artistes français dont il est membre en 1881 et continue chaque année d'y exposer jusqu'à sa mort en 1904. En 1887, il reçoit le deuxième prix de Rome et est fait chevalier de la Légion d'honneur en 1896. Parmi les œuvres les plus marquantes de l'artiste on peut citer "Bacchante à la chèvre" dont le modèle en plâtre obtient une première médaille au Salon des artistes français en 1892. Le marbre est par la suite exposé hors concours au même salon en 1896 et 1897. La sculpture fut achetée par la ville de Bordeaux en 1892, très abîmée, elle se trouve aujourd'hui dans le jardin de l'école des Beaux-Arts à Bordeaux. On peut aussi citer "L'enlèvement d'Iphigénie" sculptée en 1892 et aujourd'hui conservée au musée du Luxembourg à Paris.
Le modèle en plâtre de notre sculpture est exposé en 1894 au Salon des Artistes Français sous le numéro de catalogue 3608, aux côtés de la sculpture en marbre "Joueuse de boules". Comme de nombreuses autres années, Félix Soulès est catégorisé hors concours cette année-là. Il existe également un modèle du même sujet que notre sculpture en terre cuite.
Avec cette sculpture, Soulès présente la tête d'un homme âgé endormi en train de rêver, dont les longs cheveux ondulés et la longue barbe se confondent avec les formes du socle. Le sculpteur a choisi de soumettre l'idée du rêve au spectateur à travers une allégorie représentée sous les traits d'une femme nue, éveillée et souriante, qui repose sur le visage de l'homme et l'entoure de ses bras La sculpture s'inspire du mouvement symboliste de la fin du XIXème siècle dont les œuvres sont influencées par la spiritualité, l'imagination et les rêves. Le mouvement apparaît en réaction au naturalisme et au réalisme parallèlement aux premières investigations et découvertes de l'inconscient que l'on retrouve dans les travaux de Charcot, Janet et bien entendu Freud.

Prix: sur demande

Merci de nous contacter pour plus d'informations.
Demander le prix